Contactez nous

Vous avez une question
contactez-nous par téléphone aux numéros :

Pharmacie Decaroli Sainte Marthe
234, ch Sainte Marthe
13014 MARSEILLE

04 91 98 31 28

Pharmacie Decaroli Saint Barnabé
46, av Saint Barnabé
13012 MARSEILLE
04 91 49 21 15

Pharmacie Decaroli Provencale
154, bd National
13003 MARSEILLE
04 91 50 74 50

ou par e-mail via le formulaire de contact

  

Les médicaments homéopathiques

 

 L'homéopathie est construite sur trois principes et leurs corollaires formulés ensemble par Hahnemann à la fin du XVIIIème siècle.

   

  • Le principe de « similitude » : la cure d'un ensemble de symptomes est apportée par une substance (végétale, minérale ou animale) qui provoque des symptômes semblables chez un sujet sain : Similia similibus curantur (« le semblable est soigné par le semblable »).
     

  • Le principe de « globalité » : l'application du principe de similitude, puis sa vérification, ont lieu chaque fois que la recherche du remède le plus semblable a été effectuée de manière consciencieuse par le praticien : c'est « l'individualisation ». Chaque traitement est ainsi personnalisé à chaque patient, quel que soit le nom de la maladie, la recherche de la « totalité » des symptômes présentés par le patient étant au centre de la méthode. Elle explique la longueur du dialogue entre le médecin et le patient. L'étape d'observation des symptômes provoqués par une substance chez l'individu sain, qui précède toujours l'application du principe de similitude. Dans la pratique, les médicaments homéopathiques les plus connus (Oscillococcinum, Sédatif PC...) sont au contraire produits à échelle industrielle et prescrits à de nombreux patients.
     

  • Le principe d'«infinitésimalité» : après chaque dilution la préparation est secouée (succussions) énergiquement, manuellement ou mécaniquement, ce qui lui permettrait de conserver ses effets pharmacologiques malgré des dilutions importantes.

 

L'homéopathie s'oppose à l'allopathie, terme également inventé par Hahnemann et qui désigne tout traitement médicamenteux qui ne s'appuie pas sur la similitude lors du choix thérapeutique, mais sur le « principe des contraires ». Ainsi, la phytothérapie est une méthode de soin allopathique.

 

 

 L'adjectif correspondant est « homéopathique » et la personne appliquant cette méthode est un « homéopathe ». Par glissement sémantique, « homéopathique » désigne souvent dans le langage courant une dose minime d'un produit, par référence aux caractéristiques actuelles de l'homéopathie, alors que la signification originelle du terme homéopathie est traiter par similitude : la substance choisie pour traiter la personne malade est dite « homéopathique du malade ».

Liens utiles